Affiche EcoTrail 2016 - 640x460

Ah cette année, l'EcoTrail va avoir une saveur particulière.

En effet j'accompagne ma chérie sur son premier Trail de 30km . Elle s'attaque à cette distance qui lui semblait, il n'y a pas encore si longtemps, inaccessible.

 

Jusqu'ici la notion d’entraînement lui était inconnue, ou plutôt pas indispensable, mais cette fois-ci j'ai réussi à la conseiller les mois précédents pour l'amener dans les meilleures dispositions pour s'attaquer à cette nouvelle distance .

 

Nous voici donc Samedi matin en route pour Meudon et y retrouver avec un grand plaisir Fati et Jean-Yves, des amis découverts lors du ChocoTrail d'Hardricourt en Décembre dernier.

Il fait très frais, et le temps est gris... mais aucune pluie d'annoncée, c'est déjà pas mal.

 

On dépose nos sacs à la consigne... et quelques minutes plus tard... ma chérie m'annonce qu’elle a laissé sa ceinture porte-dossard accrochée à son sac de consigne (je vous laisse imaginer ma tête ). Heureusement j'ai largement le temps d'y retourner et de récupérer son dossard... sacrée Pascale, déjà sur son nuage... 

 

On discute un bon moment avec Fati et Jean-Yves, ce qui permet à Pascale de ne pas gamberger (elle me semble en fait très à l'aise, quasi sereine... Pouce levé _ 2)

Fati ne pouvant malheureusement pas prendre le départ, c'est avec Jean-Yves que nous allons prendre place dans le sas de départ.

EcoTrail de Paris _ 1-1 _ Ligne de départ

+ de 2500 personnes au départ, nous serons lâchés par vagues, histoire de limiter les bouchons sans doute. Nous partirons dans la 5ème vague après un dernier au revoir à Fati (qui semble bien déçue de ne pas pouvoir nous accompagner )

EcoTrail de Paris _ 2-1 _ Départ à 3

 Après 600m en légère montée (histoire de se mettre en jambes ) nous entrons dans le parc de l'Observatoire de Meudon : toujours sympathique de traverser ce parc interdit au public en temps normal.

EcoTrail de Paris _ 3-2  EcoTrail de Paris _ 3-3 _ Observatoire de Meudon

 

Les 6 premiers km se feront tranquillement, nous discutons beaucoup avec Jean-Yves (que nous n'avions en fait que brièvement découvert lors de notre première rencontre en décembre dernier). C'est l'occasion de faire plus ample connaissance , et du coup le temps passe plutôt vite sur cette première portion où le terrain y est assez facile, les sentiers bien larges et les côtes peu prononcées.

EcoTrail de Paris _ 4-1

Pascale gère bien le terrain pour le moment... et encaisse bien les enchaînements de petites montées et descentes sur cette première partie assez roulante.

 

A partir du 6ème km, nous arrivons à une partie plus exigeante où nous rencontrons des côtes bien plus raides... Pascale n'est pas en mesure de les affronter en courant, mais elle sait parfaitement gérer cela maintenant et les monte « à sa main » pendant que je m'amuse un peu avec Jean-Yves à faire « jouer les cuisses »  et à l'attendre en haut caméra et appareil photo en main : Pascale super-star...   LoL

EcoTrail de Paris _ 5 attente en haut d'une côte  EcoTrail de Paris _ 6-2 _ Pascale super-star

 

Vers le 10ème km, Jean-yves nous laisse pour « faire sa course », on se donne RdV à l'arrivée et le regarde filer à toute allure vers le bas de Chaville Pouce levé avec flamme _ 2. Merci à toi pour ce bon bout de route partagé... le premier tiers du parcours est ainsi passé très vite et nous avons pu mieux se connaître... à refaire quand ce sera possible (et avec Fati cette fois )

 

Au 12ème km, et après 4 belles côtes que Pascale a toujours bien négociées, on redescend sur Ville d'Avray et ces étangs.

EcoTrail de Paris _ 9 _ encore une belle côte  EcoTrail de Paris _ 8 _ Ville d'Avray

Je suis très content de voir l'état de forme de Pascale et surtout de constater qu'elle prend du plaisir . « Elle a la banane » et pense même à faire des dédicaces sur la vidéo (n'est-ce pas Christian et Julie).

Cette course, elle en rêvait depuis bien longtemps, et elle la vit du mieux possible. C'est dur parfois, certaines côtes « piquent sa mère », mais jamais elle ne se décourage Pouce levé _ 2.

 

Je me permets même de lui faire remarquer que l'on double pas mal de monde... que certes on ne va pas bien vite... mais que l'on avance régulièrement, sans faiblir... c'est bon pour le moral ça... 

 

km13,5, une dernière grosse côte dans la forêt de « Fausses Reposes », et le profil va progressivement redescendre vers le Parc de St-Cloud.

 

15ème, on redescend vers Marnes-La-Coquette... on est à mi-parcours, je regarde ma montre : 1h55.

Je m’étais dit avant de partir que c'était faisable pour Pascale en moins de 4h... c'est toujours jouable, et je vais à partir de là assez souvent regarder ma montre pour surveiller le reste de notre progression.

Je sais qu'elle rêve de faire moins de 4h... et je vais tout faire pour l'y amener, la motiver, la soutenir pour ne pas trop fléchir sur la seconde partie .

 

A peine traversé à Marnes-la-Coquette que l'on entre dans... Le Parc de St-Cloud !!!

Même si la route est encore longue, cela fait plaisir car on sait que le ravitaillement est au bout du Parc.

Le profil continue de descendre progressivement, on continue de rattraper du monde... le moral est au top.

Cette année le tracé dans le Parc est légèrement modifié et on a le droit à un beau passage au lieu appelé « Rond point des 24 jets » Pouce levé _ 2.

EcoTrail de Paris _ 10 _ rond point des 24 jets  EcoTrail de Paris _ 11 _ rond point des 24 jets

Mais du coup, pour profiter de ce bel endroit, nous avons descendu bien bas dans le parc... et nous avons le droit à une « belle petite côte » pour rejoindre l'esplanade où est installé le ravito. Cette fois je ne vais pas laisser Pascale la monter seule et nous allons tranquillement rejoindre le ravitaillement du 20ème km.

EcoTrail de Paris _ 12 _ dernière côte avant le ravito

 

A ce moment Pascale a une pensée pour mon frère Patrice qui a, à cette heure, pris le départ sur le 80km .

 EcoTrail de Paris _ 13 _ Ravito

On se restaure un peu, je me charge de refaire le plein de la poche à eau de Pascale, change la batterie de ma caméra (car il est totalement exclu de prendre le risque de tomber en panne de batterie pour l'arrivée...), mais en fait nous n'allons pas traîner car il y a un petit vent très désagréable et on se refroidit très vite. (en fait cela fait un moment que l'on constate que dès que l'on ne court plus, le froid se fait franchement ressentir)

 

On ne s'attarde donc pas plus (et en même temps cela m'arrange, 20km en 2h40, ça devrait le faire, mais je sais que la fin de parcours est moins sympa et j'ai un peu peur que la lassitude nous amène à baisser de rythme : objectif 4h00 toujours en vue )

 

La descente vers le Musée de Sèvres se passe bien, et nous voilà au bord de la Seine.

EcoTrail de Paris _ 14 _ Musée de Sèvres

On passa à côté du Tramway (que nous avions emprunté ce matin pour venir), et lui balance « non, je ne te donnerai pas ton Pass-Navigo»  LoL … on a pas fait tout ça pour s’arrêter là...

Il y a de nombreux travaux dans cette zone et nous allons faire un détour en remontant un peu sur Meudon... J'avais remarqué cela sur le tracé avant de partir et surtout noté que cela nous ajoutait une belle côte de 500m de long qui allait surprendre ceux qui n'ont pas consulté le tracé .

 

km25, on bascule sur l'Ile St-Germain... et là cela commence à être vraiment dur pour Pascale . Est-ce cette fin de parcours urbain, tout en bitume qui en est la cause ???

EcoTrail de Paris _ 15 _ Ile St-Germain

Toujours est-il qu'elle a les mollets très douloureux (pas des crampes, mais les muscles très endoloris). Elle s'étire un peu, on repart, mais c'est vraiment difficile de courir .

 

Je fais mon possible pour la distraire et la motiver... 3h16... il reste 5km... compte tenu de notre rythme, ça va être juste mais les 4h vont tomber... j'en suis certain 

Je lui propose un coup de fouet (le Gel « coup de fouet » bien sûr)... et déclenche un inévitable fou rire  Pas fait exprès pour le coup, mais je m'imagine tout de suite avec le fouet derrière elle, l'intimant d'avancer... LoL

 

Une fois sortis de l'Ile St-Germain, le long passage sur les bords de Seine semble interminable (surtout que d'habitude j'y cours plus vite... LoL)

Difficile de relancer, on continue sur le même rythme, il est temps que cela se termine tellement cette partie est monotone , mais de temps à autres on arrive à apercevoir la Tour Eiffel...

 

29ème km... on passe enfin sur l'Ile aux cygnes, c'est la dernière ligne droite, on se fait rattraper par les premiers du 50km... « :o heu, ça fait drôle quand même de se faire doubler par des fusées à ce moment de la course »

EcoTrail de Paris _ 16 _ Ile aux cygnes  EcoTrail de Paris _ 17 _ Pont Bir-Hakeim

J'ai des flashs qui remonte à mon esprit, avec mon arrivée l'année dernière de nuit sur le 80km ... reste un petit km, mais c'est 1 km de bonheur

On monte sur le Pont Bir-Hakeim... Pascale grimace... mais je l'encourage, l'incite à savourer l'instant... 

EcoTrail de Paris _ 18 _ Pont Bir-Hakeim

On traverse une dernière route et c'est la dernière ligne droite, Je sens Pascale gagnée par l'émotion (cette course représente tellement pour elle) j'attrape sa main instinctivement...

  

Fati et Jean-Yves nous attendent peu avant la ligne... et là c'est parti... Pascale craque... trop d'émotions... des larmes de joie... et moi je suis aux anges .

EcoTrail de Paris _ 19-1 _ Arrivée

EcoTrail de Paris _ 19-3 _ Arrivée

Vivre une si belle arrivée avec elle, c'est le pied.

EcoTrail de Paris _ 19-4 _ Arrivée

Yesss

 

A peine passé la ligne, Pascale tombe dans les bras de Fati... je les laisse savourer l'instant en immortalisant cela pour ma vidéo souvenir.

EcoTrail de Paris _ 20 _ Arrivée  EcoTrail de Paris _ 21 _ Arrivée

 

On récupère ce si symbolique maillot Finisher et retrouvons plus loin Jean-Yves et Fati pour encore échanger un peu sur le ressenti et les émotions de cette belle journée .

J'espère que nous aurons le loisir de pouvoir revivre cela ensemble, mais pour le moment on commence à se refroidir et la douche nous tend les bras.

On se dit au revoir et partons direction le gymnase pour une bonne douche chaude.

 

Ah, ça fait du bien quand même de pouvoir se laver avant de reprendre les transports en commun... enfin surtout pour les autres voyageurs  LoL

Nous nous dirigeons vers le ravito d'après course. Bon, cela ne vaut pas les repas que l'on nous proposait avant... mais la bonne soupe chaude fait un bien fou, et le reste nous suffira amplement pour le moment (de toute façon perso, je n'ai jamais très faim juste après une course...)

 

 

Petit bilan pour Pascale (même si elle est mieux placée que moi pour le faire, je vais noter mes impressions) :

Elle a comme d'habitude très bien géré son effort Pouce levé avec flamme _ 2, elle se connaît très bien maintenant et ajuste son rythme à son problème d’asthme à l'effort (en usant dès que nécessaire de la marche).

La grosse motivation pour cette course lui a permis aussi de ne jamais céder au découragement ou la lassitude... bref pour une fois je n'ai pas eu besoin de trop faire le clown pour la distraire ou lui changer les idées ... Elle était dans sa course et m'a l'air d'en avoir profité de bout en bout.

Compte tenu de l'objectif, elle a accepté de suivre un petit plan d’entraînement personnalisé (ce qui n'a pas toujours été simple), et visiblement ce fût efficace car hormis ces douleurs aux mollets, elle n'est pas arrivée complètement cuite...Pouce levé _ 2

Il y a encore de la marge  mais pour le moment savourons cette petite victoire... pour la suite on verra, à l'envie.

Bon pour la blague... il faut quand même noté que Pascale vient de gagner son 1er point UTMB 

 

 

Bilan Perso : Le pied total.

Oui, même en courant au ralenti j'arrive à prendre du plaisir , car c'est pour partager de bons moments avec Pascale.

La voir avec le sourire quasi sur toute la course, avoir le sentiment que quelque chose de beau se passe, et le partager avec elle fut un GRAND PLAISIR .

Quelle arrivée, quelle émotion... je ne suis pas prêt de l'oublier celle-là.

Seul petit bémol pour moi... ma douleur au pied gauche (contractée lors du dernier Trail fin Février) s'est réveillée dès le 5eme km . Heureusement le rythme tranquille que nous avions m'a permis de bien supporter cette gêne... par contre il va falloir surveiller cela dans l'optique de ma préparation pour Gerarmer  → une semaine de repos, glace, pommade.. et on croise les doigts

 

 

Voilà pour cette belle aventure, j'espère qu'elle en appelle d'autres ma chérie 

 

Maintenant place à la récup, les soins pour mon pied, et direction la prochaine course fin Avril à DESVRES pour le Trail de la Faïence (33km) avec mon nouveau pote Arnaud

 

 

Ma vidéo de la course <

ATTENTION : depuis que j'ajoute de la musique à mes vidéos... elles ne sont plus visibles sur SmartPhones (droits d'auteurs et blocage partiel sur YouTube)... mais elles sont bien visibles sur PC

 Pensez à regarder la vidéo en HD, si YouTube ne vous bascule pas directement sur la meilleure définition... 

 

 

DigitalCamera4

Lien vers l'Album Photos de la course <

   

Pour ceux que cela interesse, voici la trace GPS (fichier GPX) du parcours de cet EcoTrail de Paris (30km) : Trace_GPS_EcoTrail_de_Paris_2016___30km

(il y a un petit décalage de la trace vers la mi-parcours ce qui explique le petit km de trop  )

 

Voici aussi, via les liens ci-dessous, mes récits des l'éditions 2013, 2014 et 2015 (avec photos et vidéo) :

16/03/2013 : EcoTrail de Paris (30km)

29/03/2014 : EcoTrail de Paris (50km) : un nouveau cap à franchir

21/03/2015 : EcoTrail de Paris (80km) : mon défi 2015