Banière Maxi-Race 2019

 Nous y voilà… mon premier défi de l'année… et quel défi 

C'est très certainement ma course la plus difficile depuis mes débuts en Trail (surtout quand on considère le ratio distance/d+ et le niveau technique du parcours).
83.5km et 5200m de D+ annoncés ça va piquer, surtout que je n'ai pas pu faire la moindre préparation pour cette course  (à la lutte avec une Aponévrosite plantaire depuis mi-Mars)… et que je sais pertinemment que je vais manquer cruellement de travail foncier 

Bref, je sais que je vais souffrir, que je vais devoir lutter, que cette course je vais devoir aller la chercher au mental… mais si ma blessure ne se réveille pas, être Finisher suffira amplement à mon bonheur compte tenu de tout cela 
 
Allez, n'y pensons pas trop… on verra en allant  



En tout cas ce week va être l'occasion d'un gros rassemblement CTU à Annecy, et là ça va être topissime Pouce levé _ 2
En effet nous sommes 4 sur la Maxi-Race "83.5km" (Daniel, Jean-Philippe, Olivier-Jérémie et moi) et 7 sur l'Ultra-Race "115km" (Christian, Doud's, JF, Ludovic, Nicolas, Phiphi et Tim)… Bref, la "Crazy Team United" en force à Annecy.

Hormis Daniel et Olivier-Jérémie (arrivés dernièrement dans la CTU) nous logerons tous dans un grand gite que JF nous a trouvé. Un chalet très sympa, avec une belle vue dégagée … et à 20 min d'Annecy à peine …

Maxi-Race 2019 _ 1  Maxi-Race 2019 _ 7

Maxi-Race 2019 _ 3



La veille de la course sera consacrée aux derniers préparatifs, achats de dernière minute, retrait des dossards et sieste compte tenu du départ très matinal (00h00 pour l'Ultra et 03h30 pour la Maxi ).
Enfin sieste… pour moi il n'y en aura pas… trop excité, mais surtout la tête pleine de doutes … il me tarde d'y aller pour ne plus gamberger… je ne me suis jamais retrouvé sur un départ aussi peu serein 

Maxi-Race 2019 _ 15   Maxi-Race 2019 _ 10



Le soir, je vais essayer de me coucher tôt pour ne pas partir sur une nuit blanche, mais rien à faire… si j'ai réussi à m'assoupir ne serait qu'une heure c'est le grand max… tant pis…
 

Allez c'est parti, direction le départ avec Jean-Philippe. Arrivé sur place on se quitte n'étant pas positionnés dans le même sas. J'ai la chance d'avoir une bonne côte ITRA, ce qui me positionne sur le devant du peloton 



03h30… c'est parti pour un beau départ sous les fumigènes

Maxi-Race 2019 _ 17   Maxi-Race 2019 _ 18

Je décide de faire les premiers 3km assez rapidement pour attaquer la montée vers le Semnoz sans être trop bouché  (ce qui sera payant… et qui m'évitera d'ailleurs les bouchons qui ont fait polémique ce week-end).


Cette première montée est un "beau morceau" à froid… 15km de montée pour 1200m de d+. Ce n'est pas très raide, il y a de nombreux replats… mais tout de suite je sens que la journée va être longue : Pas de jus, et mon Aponévrosite qui me titille dès le km5… bref je suis direct dans le doute
Je pensais ne pas utiliser les bâtons dans cette première montée, mais complètement à court de jambes je décide rapidement de les sortir pour m'économiser et me résigne au fait qu'ils vont m'accompagner quasi toute la journée…

C'est la loose Pouce vers le bas _ 2… je suis frustré… je savais que sans prépa cela allait coincer, mais je ne pensais pas être à la peine dès la première montée… enfin tant pis, restons concentrés sur le principal objectif… Finir 

Comme je suis plutôt lent, je n'aurais pas le plaisir de voir le lever du soleil en haut du Semnoz… une autre déception… ceci dit, la montée est assez plaisante… je me cale sur un rythme lent mais confortable, profite de cette belle nature et des passages encore enneigés (certaines zones encore bien glissantes formeront quelques bouchons, mais rien de méchant)

Maxi-Race 2019 _ 19


Me voilà enfin en haut du Semnoz (alt. 1696m), point le plus haut de la course, petite pluie, petit vent, pas bien chaud … bref on ne s'attarde pas trop, direction le ravito juste un peu plus bas.
J'avale vite fait une soupe chaude, attrape jambon, fromage et abricots et repars assez vite.

 
Depuis le départ nous avons essuyé plusieurs petites averses, rien de désagréable, ça passe bien sans veste de pluie, par contre cette longue descente va être de ce fait assez piégeuse . Les cailloux/rochers sont bien glissants et je ne parle pas des racines… il faut avoir toute son attention. De plus je ne suis pas confiant dans la pause de mon pied, ce qui complique un peu plus la chose.

Après 8 bons km de descente je suis bien heureux d'en sortir sans bobos. Déjà 26km de fait et au final mon Aponévrosite me titille, me fait mal sur certains appuis (surtout en dévers) mais cela ne s'aggrave pas… peut-être que ça va être gérable sur le reste du parcours


Allez direction la seconde montée au col de la Coulette (alt. 1324m), toujours pas de jambes… je vis assez mal cette situation, je suis déçu, j'ai le sentiment de ne pas profiter comme je le voudrais de ma course … j'ai bien compris, aujourd'hui on va travailler le mental (après tout cela me servira aussi pour les courses à venir…)

En tout cas le parcours est toujours aussi plaisant, de nombreux  torrents ou rivières ajoutent encore plus à cette belle ambiance de montagne.

Maxi-Race 2019 _ 22   Maxi-Race 2019 _ 34



J'avance tranquillement, sans forcer, je gère plutôt bien mon alimentation et hydratation (bien plus simple qu'il y a deux ans avec les 34° que nous avions eu ) et me voilà à l'approche de Doussard… je dis bien à l'approche, car une fois redescendu du col de la Coulette, il y a une longue looongue  portion de plat avant d'arriver au ravito… portion qui semble interminable…


Km 45 Doussard. Je prends le temps de me restaurer, refaire le plein de ma poche à d'eau (utilisant mes flasques en complément sur les points d'eau intermédiaires), branche ma batterie de secours pour recharger ma montre (je me trouve tellement lent que j'ai peur qu'elle me lâche avant la fin) et me revoilà parti… sous la pluie.
Je sais que je suis large sur les barrières horaires… mais pour avoir déjà fait il y a 2 ans la partie de la course qui reste… je sais que cela ne va pas être de la tarte . Côté Aponévrosite c'est le Statu quo (bref ça tient le choc)
Allez, objectif le prochain ravito km 67.

Maxi-Race 2019 _ 28   Maxi-Race 2019 _ 32

 
Je prends plaisir à reconnaître des portions du tracé, ce qui m'occupe un peu l'esprit… mais mon dieu que je suis à la peine dans ces montées.
Depuis le début j'utilise vraiment beaucoup les bâtons… à en avoir mal aux épaules par moments… "et oui, en Trail il faut aussi travailler les bras, n'est-ce pas Christian   ".


Vers le Km50 je prends un gros coup au moral  : Je connais bien cette douleur qui se profile… le spectre de la tendinite du TFL est là… je sais que je vais devoir composer avec cette douleur dans les descentes maintenant
J'ai malheureusement l'habitude de cette douleur, mais aujourd'hui je ne suis pas forcément prêt à faire avec.
De plus les nombreuses averses (qui s'intensifient d'ailleurs) ont rendu le terrain de plus en plus glissant, et je suis bien obligé de reconnaître que j'ai fait un mauvais choix de chaussures Pouce vers le bas _ 2 (voulant privilégier le confort…) je me retrouve bien souvent en difficultés… bref merci encore à mes bâtons 


Tout cela, ajouté au fait que je suis dans le dur depuis bien trop longtemps… je me retrouve dans cette montée vers le Roc de l'Encrenaz à sérieusement songer à abandonner . J'ai des idées noires, je me demande si c'est raisonnable de penser faire la CCC fin Aout , j'entre dans une spirale négative qui me gâche mon ascension...

Maxi-Race 2019 _ 29   Maxi-Race 2019 _ 30


Sur la fin de la montée, le passage en crête, sur les rochers glissants me fait par moments "flipper" … et je ne suis pas le seul.

Maxi-Race 2019 _ 43   Maxi-Race 2019 _ 44

Enfin, j'arrive quand même en haut de cette avant-dernière grosse montée au Roc de l'Encrenaz (alt. 1648m).

Maxi-Race 2019 _ 46


Une petite pause, et on est reparti pour la descente, que j'appréhende vraiment avec mon TFL… il y a encore beaucoup de neige, mais cela ne me dérange pas, surtout que je me souviens du début de cette descente qui est assez pentu et dans des cailloux.

On constate bien la différence là  :

MaxiRace 2017 _ 42km _ 46   Maxi-Race 2019 _ 48

… de ce fait, finalement ça passe mieux,  c'est parfois "Holiday on ice", mais au pire tu glisses et te retrouves sur le cul 

Deuxième bonne surprise, mon TFL tire, mais ne me fait pas trop mal  et me permet de faire même une descente assez dynamique… et du coup, moi qui me voyais abandonner au prochain ravito, je me retrouve le moral regonflé


3ème et Dernier Ravito, j'appelle Pascale (comme à chaque ravito depuis le début), elle me confirme avoir vu sur le Live-Trail que j'ai fait une bonne descente et me donne quelques messages des potes . Avec tout cela le moral remonte… plus de doute en moi… je repars, il reste 17km… coûte que coûte je termine (surtout que j'ai toujours une solide avance sur les barrières)

Je saurais après coup que ma chérie m'a caché l'abandon de Doud's et Phiphi sur l'Ultra… pour ne pas alimenter mes pensées négatives… et je l'en remercie beaucoup . Elle sait maintenant combien le mental est important sur ces courses, et un petit mensonge est parfois utile pour ne pas faire plonger du mauvais côté le moral Pouce levé _ 2
 

Peu après ce ravitaillement… qui j'aperçois sur le bord du chemin   Mon Doud's  Tout de suite je suis déçu car cela signifie qu'il a dû renoncer sur l'Ultra … mais égoïstement cela me fait aussi plaisir de le voir

Tous ceux qui font des courses aussi longues me comprendront, la vue d'un visage connu au bord du chemin c'est un vrai dopant pour le moral 
J'échange un bisou  , quelques mots et me voilà regonflé pour la dernière montée

 
Allez c'est reparti pour l'ascension du Mont Baron… je sais que c'est interminable, qu'il y a 2 petits paliers qui te font croire à tort que tu es arrivé, mais je sais aussi que même en rampant je vais finir… alors je serre les dents, m'accroche à mes bâtons et j'avance, mètre après mètre 

Maxi-Race 2019 _ 49


Je rattrape un groupe de jeunes randonneuses très sympathiques qui passent leur temps à crier de serrer à gauche pour ne pas nous gêner (les pauvres… elles n'ont pas fini avec nous). Je m'excuse en passant pour l'odeur    l'occasion d'une bonne rigolade 


Quand j'arrive enfin en haut du Mont Baron… je demande à m'installer dans la tente des secouristes pour changer la batterie de ma caméra car il pleut un peu…. Et d'un seul coup… c'est le déluge 
La pluie d'orage annoncée est bien là. Pas le choix, j'enfile de nouveau ma veste de pluie… et c'est reparti... il faut en finir 


Pour le coup, je ne vais quasi rien filmer de cette descente car franchement avec la fatigue, les chaussures trop limites en accroche, la boue bien présente et les passages techniques, je trouve cela assez dangereux … je ne me vois pas me blesser ici, à quelques kms de l'arrivée.
Je vais même aider une jeune femme à descendre un passage de grosses marches en rocher tellement elle est tétanisée par la peur de tomber
 
De plus, j'ai maintenant vraiment mal à mon TFL … je sécurise toute ma descente avec les bâtons, mais malgré cela je vais faire 5 chutes (sans gravité).
 
Nous allons être beaucoup à faire cette descente avec beaucoup de prudence… et je ne peux m'empêcher de penser à mes potes de l'Ultra qui vont eux devoir la faire dans le noir. Je ne cache pas que je suis un peu inquiet pour eux 
 
Cette descente me semble interminable… je sature, j'en ai marre, mais on commence à apercevoir au travers des arbres les lueurs d'Annecy 

 
Me voilà enfin en bas, enfin sur le ponton… je sais que c'est fini, qu'il ne reste plus qu'un petit bout de chemin à faire pour en terminer 

Maxi-Race 2019 _ 50



Et voilà Finisher en 16h54 


Avant de partir pour Annecy je m'étais dit, compte tenu de mon absence de prépa : "autour des 17h00 je suis content"…… et bien là je suis très content en fait 

J'ai tellement douté tout au long de cette course, j'ai failli renoncer, mais au final c'est allé au bout 
 

Je récupère mon lot Finisher (un bien joli sac Salomon Pouce levé _ 2), me dirige vers la tente pour prendre le "léger" repas d'arrivée… et qui je retrouve  Jean-Philippe que je pensais derrière moi  
En fait il a aussi abandonné, trop de bouchons, terrain trop glissant, pas de plaisir… la tête a lâché (mais en même temps il en a tellement de plus dures derrière lui qu'il n'a rien à prouver… quand le plaisir n'est pas là, il est difficile de s'accrocher )

 
Doud's va nous rejoindre… et rapidement me ramener au gite pour prendre une bonne douche chaude, car je suis assez rapidement pris de tremblements tellement j'ai froid … trempé, fatigué… merci à lui de m'avoir pris en charge de la sorte.


 
21h30, une fois douché je file m'allonger… pour me relever 30min plus tard et aller rechercher Jean-François et Tim qui en terminent avec leur Ultra… dur dur d'y aller , les jambes dures comme du bois , mais je sais combien c'est important de les prendre en charge après y être passé.

Maxi-Race 2019 _ 52

Ludovic en avait aussi terminé avec son Ultra un peu plus tôt ... mais mal organisé nous allons loupé son arrivée .... Encore désolé mais surtout Bravo à toi Ludovic, notre "Super Connard" de la CTU 


 
Retour au gite… et je dis à Doud's de venir me chercher quand il ira chercher nos derniers guerriers Nicolas, Christian et son pote Marc qui doivent en terminer vers 02h30 … je veux être là pour vivre cette arrivée… un bonheur d'accueillir nos derniers potes et de pouvoir partager cela avec eux .

Maxi-Race 2019 _ 53



 
Voilà qui en termine avec ce superbe week-end sportif entre potes 



 
Bilan du groupe : compte tenu de la difficulté de la course avec cette météo pas forcément clémente… seuls 3 abandons  : Jean-Philippe (qui a lâché l'affaire faute de plaisir), Doud's (2 entorses à la même cheville), et Phiphi (grosse inflammation des croisés du genou)

 
Bilan perso : Je suis Finisher et c'est ce que j'étais avant tout venu chercher ici

Une course totalement au mental faute de physique  (on va dire que j'ai quand même quelques acquis qui m'ont permis d'encaisser la chose, mais ce n'est pas forcément recommandable)
- Pour mon Aponévrosite, cela ne l'a pas arrangé…, mais pas aggravé non plus … donc il va falloir continuer à soigner cela, en espérant tout de même m'en défaire rapidement pour préparer dignement la CCC.
- Pour mon TFL… et bien je connais bien, donc je sais ce que j'ai à faire, une semaine de repos, glaçage le plus possible, étirements le plus souvent possible… et reprise en douceur
 

J'avais un peu peur que mon entêtement à participer à cette Maxi-Race ne m'amène à devoir renoncer à la CCC en aggravant ma blessure … il semble qu'il n'en est rien. En même temps, je pense que mon manque de préparation m'a aussi forcé à devoir gérer un maximum mon effort et du coup m'a empêché de "taper trop dedans".

Point positif… faute d'avoir pu vraiment courir les 2 mois précédant la course, j'avais mis l'accent sur le renforcement musculaire et le gainage… et ce fût très payant… je le note pour la suite Pouce levé _ 2
 

Bref… j'ai emmagasiné beaucoup de confiance, la confirmation que j'ai un mental qui est capable d'encaisser sur du très long … maintenant il n'y a plus qu'à me soigner un peu, reprendre doucement, et essayer de me préparer au mieux pour le sommet de ma saison, la CCC le 30/08.
 

Merci à tous mes potes pour leur soutiens tout au long de ces derniers mois Pouce levé _ 2, merci à tous ceux qui via les réseaux sociaux m'ont encouragés et pris de mes nouvelles pendant ces mois difficiles d'avant la course Pouce levé _ 2… et merci à ma chérie qui m'a toujours soutenu et cru en moi 


Sans vous tout cela n'aurait pas été possible … car vous étiez aussi avec moi dans la montagne quand je cherchais à me sortir de mes idées noires.
 

Je garde un très bon souvenir de ce week à Annecy… une bande de potes réunis autour d'une même passion… avec un état d'esprit et un humour au top….

Hâte de revivre cela les amis 

 

   

Ma vidéo de la course <

ATTENTION : depuis que j'ajoute de la musique à mes vidéos... elles ne sont plus visibles sur SmartPhones/Tablettes (droits d'auteurs, blocage partiel sur YouTube)... mais elles sont bien visibles sur PC

 Pensez à regarder la vidéo en HD, si YouTube ne bascule pas directement sur la meilleure définition... 

 

 

DigitalCamera4

Lien vers l'Album Photos de la course <

   

 
Allez, juste pour le fun une petite vidéo 3D du tracé de ma course :

 

Pour ceux que cela interesse, voici la trace GPS (fichier GPX) du parcours de cette Maxi-Race (83.5km) : Trace GPS Maxi-Race 2019  83.5km

Voici aussi mon récit de l'édition 2017 (avec photos et vidéo) :

28/05/2017 : MaxiRace (42km) ... une course magnifique et un super week entre potes