Bannière UTMB 2019

 

La CCC : l'aboutissement d'un projet de plusieurs années.


 Oui, en effet, cette course j'y pense depuis longtemps , je l'ai vraiment en tête depuis 3 ans et j'ai progressivement mis tout en place pour arriver petit à petit à me sentir prêt à aborder cet UltraTrail de 100km en Montagne.
Pour mon premier 100km, je tenais à le faire à Chamonix. On aime ou on n'aime pas les courses de l'UTMB et tout le business qu'il y a autour… mais quoi qu'on en dise, c'est un événement unique qu'il faut vivre au moins une fois pour se faire son avis 
 
Par avance pardon  ce récit, et la vidéo qui l'accompagne, vont largement dépasser ce que je vous propose d'habitude (je ne vous en voudrais pas si vous passez directement à la vidéo )… mais nous sommes ici sur un événement particulier pour lequel j'ai tellement de souvenirs qu'il m'est trop difficile de faire le tri  
 
Me voilà donc parti pour CHAMONIX où la CTU va être bien représentée  (Patrice et Arnaud sur la TDS… Dominique, Daniel, Alexandre, Doud's, Fred et moi sur la CCC)
L'ambiance de Chamonix pendant cette semaine est vraiment unique. La ville palpite au rythme des courses et des incessantes arrivées de Finishers au cœur de la ville
Nous allons manger la veille à midi en terrasse avec Fred et Doud's  à proximité de la ligne d'arrivée… les vivas des supporters, les arrivées de la TDS, le speaker qui n'arrête pas… on est direct dans l'ambiance …l'envie et l'excitation montent rapidement 

Nous allons ensuite procéder au retrait du dossard et au contrôle du matos obligatoire. Nous y sommes allés vers 14h00 et nous avons fait "bonne pioche". En effet, aucune queue… les bénévoles ont tous la banane et il règne une très bonne ambiance… nous suivons le circuit des vérifications (qui est très bien organisé) et nous ressortons avec notre précieux sésame pour l'aventure 

CCC 2019 _ 2


 Histoire d'avoir l'esprit tranquille, nous retournons à nos logements pour refaire nos sacs (car il n'est pas forcément simple de faire rentrer tout le matos obligatoire) et préparer nos affaires de course pour demain. C'est donc l'esprit tranquille et avec une grosse envie d'être déjà à demain que l'on va finir la journée au resto avec Alexandre, Doud's et Fred 

image00017


Nous convenons d'un commun accord que nous allons essayer de faire le début de la course ensemble (nous sommes tous les 4 dans le même sas de départ)… peut-être jusque CHAMPEX… en espérant pouvoir rester ensemble jusqu'au bout….  mais avec aussi en tête que le plaisir prime avant tout et que si quelqu'un préfère filer devant, où que s'il y en a un qui est trop à la peine, il n'y aura pas de soucis pour scinder le groupe (c'est souvent compliqué de rester ensemble sur d'aussi longues courses).
 

CCC 2019 _ 4

Vendredi matin… nous voilà partis pour l'Italie et le départ depuis COURMAYEUR. La navette nous amène sur place quasi 2h avant le départ… nous allons donc profiter du charme de cette très jolie ville et prendre un café tranquillement en attendant (et profiter des toilettes )
Direction le sas. Nous sommes au bénéfice de nos côtes ITRA dans la seconde vague, et nous nous plaçons sur le devant… ce qui au final nous permettra d'éviter les quelques bouchons sur le bas du premier col à monter 


 
Un dernier Coucou à Daniel qui vient nous saluer… lui est dans la première vague, avec les élites  et il va nous faire d'ailleurs une magnifique course (15h20, 131 au Scratch et 5eme V2 ….. impressionnant notre Daniel )


CCC 2019 _ 5

Il y a une très bonne ambiance, le speaker, les annonces en plusieurs langues, la musique… on y est, en plein cœur de ce rassemblement Mondial du Trail, où nous sommes 2132 à prendre le départ de la CCC… et il nous tarde d'y aller 

La météo est annoncé magnifique pour la journée… tout est là pour profiter un max de cette course et ces magnifiques paysages 
 

 

Allez, c'est parti au son de "Across the Mountains" (de VANGELIS). Je suis comme un gamin le jour de Noël … j'en ai tellement rêvé de ce moment. Frissons, excitation, des encouragements de partout… ce petit tour dans COURMAYEUR pour étirer le peloton est un petit régal que l'on savoure.

 

CCC 2019 _ 6   CCC 2019 _ 7

On est très vite dans le vif du sujet car la pente s'élève progressivement avant même d'être sortie de Courmayeur. Alexandre, le jeunot du groupe , est vraiment bien et il va tout de suite nous lâcher (et au vu de son résultat, 19h30, il a bien fait car nous n'étions pas du tout sur le même tempo)
 

CCC 2019 _ 12

Au programme la montée vers "La Tête de la Tronche"… environ 1300m de dénivelé à avaler "à froid" sur 9km  ... le tout pour nous amener au point le plus haut de la course à 2584m d'altitude. La course est longue, nous prenons donc un rythme tranquille, marche active… Fred avec les bâtons et Doud's et moi sans pour le moment (je préfère attendre qu'il y ait moins de monde pour les sortir… et surtout cela me donne plus de facilité pour filmer.. et il y a tellement à filmer )

La pente est assez vite bien raide, le peloton s'étire dans un gigantesque serpentin… et on entend au loin derrière nous des sifflets envers les impatients qui doublent en coupant à travers, un bouchon s'étant formé plus bas… (comportement que je ne supporte pas non plus … mais bon, je ne vais pas me plaindre, nous avons eu la chance d'avoir une montée quasi sans ralentissements)

CCC 2019 _ 13

Le début est en forêt mais bien sûr plus on va monter, plus le paysage va se dégager et nous offrir ce que nous sommes venu chercher… de splendides panoramas 

 

 

 

 

CCC 2019 _ 27

Cette première montée se passe plutôt bien jusque 2000m… les 500 derniers m de d+, bien raides, donnent le souffle court , mais franchement je suis plutôt agréablement surpris de la façon dont mon corps réagit à cette première longue ascension.
Je vais beaucoup filmer dans cette montée (surtout que je l'ai faite sans bâtons)… tout me semble beau, plus on monte plus les paysages sont top… et à partir de 2000m on en prend plein les yeux 

CCC 2019 _ 17   CCC 2019 _ 19

 

CCC 2019 _ 28

Voilà… ça c'est fait… Premier col … légère pause et c'est parti pour la descente vers le premier ravito au "Refuge BERTONE"
Cette descente est tout aussi belle, même si il faut bien faire attention parfois ou mettre les pieds, on lève souvent la tête tellement le paysage est somptueux avec cette météo  (Montagnes, Glaciers… un régal pour les yeux)
Rapidement je me rends compte que Fred (avec qui je n'avais encore jamais partagé de course) est meilleur descendeur que moi, je glisse un peu derrière en le gardant à vue. Par contre Doud's qui lui est normalement une "flèche" en descente se tient derrière moi…   bizarre…
 

CCC 2019 _ 31

15eme km, "Refuge BERTONE" : j'arrive peu de temps après Fred… mais on va attendre un peu l'arrivée de Doud's…   nous sommes surpris, mais on va dire que c'est la mise en route qui est difficile… la route est encore longue.
Je mange, rempli mes flasques et nous repartons en direction du prochain CP le "Refuge BONATTI" 7km plus loin.
C'est une portion assez roulante et en légère descente.

 

On avance bien avec Fred, mais sans excès… et pourtant à un moment on s'arrête et pas de Doud's  On va l'attendre un gros 5 minutes , alors que nous n'avons pas fait un long bout de chemin depuis BERTONE 
Le pauvre est totalement sans jus… il n'arrive quasiment pas à courir dans les faux-plat descendant… on essaye de le "regonfler"  de le booster par nos paroles et repartons.
Mais rapidement il lâche de nouveau prise … on se concerte avec Fred et décidons de ne laisser faire sa course derrière car là on est vraiment trop au début du parcours et cela va être trop frustrant pour nous de déjà lever le pied pour s'adapter à lui. Vraiment désolé Doud's … cela va d'ailleurs "me travailler" un moment de t'avoir laissé derrière, je n'espère qu'une chose c'est que tu vas trouver les ressources pour avancer et trouver ton second souffle progressivement 
 
On croise beaucoup de randonneurs, qui nous cèdent volontiers le passage, mais les pauvres ils n'ont pas fini… ce n'était peut-être pas le meilleur week pour venir faire de la rando sur le circuit de l'UTMB 
Cette portion est très plaisante, assez roulante (et cela fait du bien de pouvoir trottiner) avec de beaux passages au-dessus de torrents.

CCC 2019 _ 33   CCC 2019 _ 34

Fred est un peu rapide pour moi, mais cela va, je gère pour le moment.

 

km22, on passe le "Refuge BONATTI" sans encombre, mais il commence à faire bien chaud. Ici ce n'est qu'un point d'eau… la pause serra du coup relativement courte. Et c'est parti pour ARNOUVAZ.
J'ai toujours un peu de mal à suivre Fred dans les descentes.  Mon problème d'Aponévrosite plantaire n'est pas totalement réglé et je manque de confiance dans ma pause de pied … du coup je ne me lâche pas…
 

CCC 2019 _ 40

Km27 "ARNOUVAZ". Un bon gros ravito (au passage bravo, c'est le top à chaque fois… rien ne manque ) il fait chaud, et sous la tente c'est la fournaise… mais que vois-je : DE LA PASTEQUE    Je vais me faire une orgie : "pas la pleine de couper en morceau, je vais prendre une tranche complette  ". Blague à part, c'était top, rafraichissant, ça passe super bien... un régal. La chaleur est vraiment étouffante sous la tente… j'avale vite fais mon quota d'aliments salés et sort prendre l'air pour retrouver Fred.

"Attend lui dis-je… il faut que je remettre de la crème solaire  " je suis assez sensible de ce côté, et en montagne ça ne pardonne pas.
 

CCC 2019 _ 42

Allez c'est reparti, et là on attaque le fameux "Grand Col Ferret", environ 800m de dénivelé à gravir en 4.5km et nous ramener au-dessus des 2500m d'altitude 
C'est toujours aussi somptueux, mais là je vais quand même prendre les bâtons (même si c'est chiant à gérer avec la caméra), c'est quand même d'un aide précieuse dans ces longues montées .

 

On est en plein soleil, ça commence à bien chauffer… et cela ne fait pas les affaires de mon Fredo qui marque le coup dans cette ascension 

CCC 2019 _ 45


Moi je me trouve étonnamment bien ! pourtant tout le monde parle de cette ascension comme étant difficile (enfin c'est surtout que souvent la météo y est éprouvante quand il fait froid car ça souffle bien en arrivant en haut).
Je vais attendre 2 fois Fred sur le chemin… il monte à sa main, mais il a du mal . J'en profite pour faire de belles prises de vues à la GoPro… prendre des concurrents en photos avec leurs portables…

CCC 2019 _ 46   CCC 2019 _ 48


km 30, Le Grand Col Ferret : Superbe panorama  (Italie d'un côté et Suisse de l'autre)… mais en effet il fait beaucoup de vent là-haut … et je me refroidi assez vite… sachant que Fred n'est pas très loin et qu'il descend mieux que moi, j'entame la bascule en me disant qu'il va me rejoindre plus loin.
En effet il va me rejoindre à mi-descente au niveau d'un point d'eau ajouté par l'organisation . Il me laisse passer devant pour que je donne l'allure dans le reste de la descente.


 
Nous voilà arrivé au km41 à "LA FOULY". En montant la vidéo, je vais me marrer un bon coup, désolé Fred, en voyant ta tête à l'entrée du ravito. "J'en ai marre"... le cri du cœur  Blague à part il est marqué le Fredo.  Allez, bonne pause Pastèque  , on fait le plein … et c'est reparti direction CHAMPEX-LAC.
Fred c'est "refait un peu la cerise", le profil est descendant sur 10km et on va bien avancer sur cette portion.

CCC 2019 _ 50   CCC 2019 _ 51

A la mi-course on attaque la montée vers CHAMPEX. Je décide de ne pas ressortir les bâtons… 4km de montée, 500m de d+, je pense que ça va le faire comme ça . Par contre je vois que Fred est un peu à la peine… il s'accroche mais il a un peu le masque 
La montée est sympa, agrémenté à un moment de troncs sculptés  … décidément il y a toujours un truc à voir… je ne suis pas très objectif, mais franchement depuis le début jamais un moment d'ennui sur ces sentiers.

CCC 2019 _ 54


Je commence tout de même à accuser un peu le coup physiquement… j'aurais peut-être dû les sortir quand même ces foutus bâtons 

CCC 2019 _ 52   CCC 2019 _ 53

Je vais faire la montée à mon rythme, en me disant que l'on reformera le duo au ravito… sachant qu'il est convenu qu'on fasse une longue pause pour mettre un maillot sec et bien se restaurer pour se préparer à affronter la nuit. 

 

CCC 2019 _ 54b

L'arrivée sur CHAMPEX est géniale… belle ambiance, beaucoup d'encouragements … je me retourne mais pas de Fred à l'horizon… je vais l'attendre un long moment avant de le voir arriver avec une pâle figure . Il regarde le profil de ce qui nous reste et prend un coup de bambou . Je vais essayer de le rebooster… l'incite à se changer pour le mettre sur les rails de la poursuite de la course … mais rien n'y fait.

Je le laisse souffler, me change, sort la frontale, me restaure copieusement… mais rien à faire, il ne se sent pas de repartir avec moi . Il me dit qu'il va peut-être attendre Doud's ici et voir si il repart avec lui…
On avait dit avant le départ qu'il risquait d'y avoir une course avant et après CHAMPEX… mais je ne pensais pas à ce point-là. Je peux l'avouer, j'ai pris ici un gros coup au moral  (mais bien entendu je ne vais pas en vouloir le moins du monde à Fred).

CCC 2019 _ 55

Malgré la très longue pause faite en raison de ce tournant dans la course (quasi 1h), j'ai une grosse avance sur les barrières horaires … du coup je vais un peu "lâcher l'affaire" et ne plus viser que la ligne d'arriver en mettant totalement de côté le chrono . Comme je vais le dire en repartant du ravito… maintenant c'est "un pas après l'autre, un col après l'autre, un ravito après l'autre"  … et il ne va pas falloir lâcher mentalement pour revenir sur Chamonix en courant 
Je vais maintenant ranger la caméra comme vous vous en doutez (sauf pour quelques prises de vues aux ravitos) et ne plus quitter mes bâtons.
Depuis un moment mon Aponévrosite me fait de nouveau mal , surtout dans les descentes… et du coup je ne vais plus prendre le moindre risque, sécurisant mes appuis en descentes avec les bâtons... mais du coup m'obligeant aussi à marcher dans quasi toutes les descentes (heureusement que j'ai de la marge au niveau barrières horaires )
La nuit est vite tombée… et là c'est une course totalement différente qui commence… le regard fixé sur le faisceau de la frontale, avec ça et là de petites surprises  … comme ces cloches que j'entends tout prêt de moi, je tourne la tête et là je tombe sur un troupeau de vaches tout à côté, allongées en train de brouter tranquillement 
La pente est vraiment raide dans ces derniers cols… on monte en enchainant les lacets… le nez sur nos chaussures 

 

Sur la fin de la montée vers la Giete on entend de la musique…  quelle bonne idée d'avoir mis un haut-parleur à l'entrée du ravito avec de la bonne musique que l'on entend de loin dans la montagne. Cela nous sort de la routine de nos pas enchainés mécaniquement et fait un bien fou. Ce point d'eau est organisé dans une étable (avec son odeur )

 Allez, j'aborde la descente vers "TRIENT" très prudemment… je ne suis pas à l'aise dans la descente, mon pied me fait mal, j'ai peur de me blesser … et j'ai trop envie de finir cette course… donc basta… au diable le chrono, je marche en m'aidant des bâtons.  


"TRIENT" km72 : Allez Thierry… plus que 2 cols… je prends le temps de bien manger… soupe, pates et c'est reparti pour "Les Tseppes" le dernier col en Suisse… et il est tout aussi raide que le précédent.
Physiquement cela devient très dur dans ces montées … je m'aide beaucoup des bâtons, mais j'en attrape mal aux épaules… le moral flanche un peu… et je commence à me dire que ce 100km était trop ambitieux pour moi… que ce sera sûrement le premier et le dernier . J'avance sans réel plaisir, le nez rivé sur mes chaussures pour ne pas voir la pente qui se dessine plus haut avec les frontales des autres concurrents. Il va falloir être solide mentalement car là je n'ai même pas le paysage pour m'évader et me faire penser à autre chose 
  

Comment dire… et bien voilà l'automate que je suis devenu est arrivé à "VALLORCINE" km83 … pour 17h34 de course. Je ne peux plus abandonner (de toute façon il n'en a jamais été vraiment question) pour maintenant je termine… il ne reste plus qu'un col    "La Tête aux Vents", 10km de montée pour 900m de d+.
J'enfile ma veste car il commence à faire froid et on monte une dernière fois au-dessus des 2000m… et en effet en sortant du ravito je suis saisi par le froid . Heureusement on va vite attaquer la montée… bien raide et on va se réchauffer rapidement. Avant d'attaquer je lève la tête… et "oh que c'est beau", une véritable guirlande de frontale qui monte en serpentin , ça dessine quasiment un sapin de noël. Le double effet Kiss-Cool c'est que l'on se rend bien compte que ça monte haut et très raide surtout  ,  on en plaisante, on se motive comme on peut… et c'est reparti pour une loooongue montée, jalonnée de nombreuses pauses 
Une nouvelle fois je me dis que c'est un truc trop dingue pour moi … mais ce que je ne réalise pas à cet instant c'est que je suis entré dans un autre domaine aussi... je n'ai jamais produit un effort de plus de 17h00… c'est mon premier Ultra en montagne … "tu ne voulais quand même pas que tu passes ça sans sourciller, p'tit con"   
 
Sommet de "la Tête aux Vents", km89, alt. 2130, 20h40 de course et le soleil se lève 

CCC 2019 _ 56

Le moral remonte. Je sais maintenant que "fatigue physique + nuit" forme une combinaison que j'ai du mal à gérer, car maintenant cela va bien mieux   Enfin j'ai toujours mal au pied mais je n'ai plus d'idées noires.
Je profite de ces moments, je suis seul depuis un long moment et cette sensation d'avoir la montagne pour soi tout seul au petit matin… c'est kiffant.
 
Je continue tranquillement ma route, de toute façon cela ne donnera pas un beau chrono donc pourquoi se mettre la rate au "court bouillon" … en continuant comme ça je vais m'offrir une belle arrivée sur CHAMONIX avec un peu plus de monde que si j'avais terminé en pleine nuit 


 
Km94 dernier ravito de "LA FLEGERE" que je zappe totalement, il me reste assez d'eau, plus que 7km de descente.
La fatigue est là quand même… la descente me semble longue, mais loooongue .

CCC 2019 _ 57

Il me reste quelques km avant d'arriver sur CHAMONIX, je m'arrête pour un "petit pipi" et qu'est-ce que j'entends… "je te laisse finir quand même !?" 
C'est mon Patrice, mon St-Bernard de "l'Hivernale des Templiers", qui est venu à ma rencontre pour partager avec moi cette fin de course.

 

Tu n'imagines pas le bien que cela m'a fait … je commençais à en avoir marre… et là rien que ta présence et les mots échangés m'ont permis de terminer cette descente avec le sourire.

 

 


 
On approche du centre de "Cham" et là c'est Alexandre qui m'accueille (il en a terminé depuis longtemps… chapeau l'ami)… on entre dans le centre et là c'est Fred et Doud's qui nous rejoignent (et oui.. ils ont malheureusement abandonnés tous les deux à CHAMPEX ).

CCC 2019 _ 59

 

CCC 2019 _ 61

Je vais vivre alors un moment que je souhaite à tout Traileur … une arrivée à CHAMONIX avec des encouragements et des bravos de partout… même avec mes 23h00 et quelques de course, je suis "Champion du Monde" (de moi-même  LoL). Sur la fin je retrouve aussi ma belle-sœur, mon neveu et sa femme qui sont venus pour mon arrivée (alors que mon frère est encore sur le parcours de l'UTMB).

 

 


Que demander de plus… Je l'ai fait.

 

CCC 2019 _ 62   


Premier 100km en Montagne… Finisher quasi sans bobos… l'objectif était celui-là  et uniquement celui-là.

CCC 2019 _ 64

Je suis sur mon petit nuage … je savoure et je remercie l'organisation de nous laisser finir avec amis et proches, de nous laisser le temps aussi de savourer cela sous l'arche 
 
Je suis malgré tout déçu pour Doud's et Fred  … mais ils m'offrent une mine réjoui, ils sont si content pour moi … merci encore les amis .

 CCC 2019 _ 68


 
Voilà qui en termine avec cette course tant désirée, tant rêvée et conclue en beauté auprès de mes amis et proches.


 
 
Que retenir de la course :

Une ambiance unique  (que ce soit au départ, à l'arrivée ou un peu partout sur le parcours. Italie, Suisse, France… chaque village était de la fête)
Les paysages sont vraiment formidables  surtout quand on a comme cette année une météo optimale (montagnes, glaciers, Mont-blanc… toute la journée on a de quoi s'en mettre plein les yeux)
Une organisation sans faille et surtout des bénévoles au top (toujours le sourire, efficaces et très attentionnés surtout pendant la nuit )… bien vu le mini dossard avec nom et drapeau à accrocher à l'arrière du sac (cela facilite les échanges)

 

Fred : Je ne t'avais pas encore rencontré et surtout n'avais pas encore partagé de course avec toi. Ces 10h00 passées ensemble, cette entente qui n'a pas était mise en défaut sur ces 55km partagés, aboutissent à une belle amitié … à refaire, mais jusqu'au bout cette fois  

CCC 2019 _ 35


 
Petit bilan Physique :

Je suis parti avec mon problème d'Aponévrosite plantaire pas totalement réglé . J'ai pris la décision 2 mois 1/2 avant de reprendre malgré tout l'entrainement pour ne pas reproduire l'épisode Maxi-Race (parti avec quasi aucun entrainement) et y aller avec un minimum de prépa. Cela a plutôt tenu le coup, cela m'a bien gêné sur la deuxième partie de parcours mais j'ai géré en soulageant mes appuis avec les bâtons . Au final c'est passé et la douleur c'est vite estompé les jours suivant la course…
J'avais bien préparé mes cuisses à coup de grosses séances de Compex… et cela à franchement bien fonctionné … pas la moindre douleur aux cuisses sauf un peu dans la dernière descente.


 
Alors l'UTMB… qu'en penser.

On entend tout et n'importe quoi à son sujet. Trop de monde, trop Business, trop cher, trop m'a tu vus 
Moi déjà je dis, avant d'émettre un avis quelconque, venez le vivre une fois.
On est clairement sur une course de haut niveau. Autant pour la difficulté de l'épreuve que par son niveau de prestation 
L'organisation est millimétrée, et au niveau de ce qu'exige une course dans un milieu aussi difficile que la haute montagne.
Tout cela a bien sûr un cout… mais franchement je n'ai pas été choqué 
L'ambiance qu'il règne à CHAMONIX pendant cette semaine est assez unique et addictive  (quand on est passionné par le Trail)
Enfin… passer des heures dans des paysages splendides, entourés de coureurs de toutes nationalités unis par une même passion… et vivre une arrivée sur la "Place du Triangle de l'Amitié"… franchement je vous le souhaite à tous 

 

 

Pour revenir sur les idées noires qui ont accompagné ma fin de nuit… je vous confirme que comme le poisson rouge qui tourne dans son bocal… j'ai déjà changé d'avis … et cela d'ailleurs dès le passage de la ligne d'arrivée 

 

Ce 100km ne sera pas le dernier… et je vais essayer de revenir ici pour cette fois m'attaquer au tour complet, l'UTMB 
L'histoire avec CHAMONIX n'est pas finie je l'espère.
Il me reste maintenant à obtenir une nouvelle course à 5pts ITRA l'année prochaine... pour tenter le tirage au sort en 2021 et m'offrir ça pour mes 50 ans  

  

Dernier point de ce looooong récit, la préparation et ce que faut–il changer au vu de comment s'est déroulé cette course 

Bien sûr le travail foncier est à augmenter un peu pour prétendre à boucler 170km… mais le point capital pour moi est de faire une vraie et solide préparation pour le D+/D- 

On pourra faire autant de répétitions que l'on veut de nos petites côtes par chez nous… cela ne préparera jamais assez bien à des efforts aussi long qu'une montée/descente de 1000m d'une traite (et surtout à répéter cet effort plusieurs fois dans la course) 
Je pense que dans l'optique de préparer ce genre de course je vais essayer de me programmer, autant que faire ce peu, des "week-ends chocs" (avec des amis de la CTU sûrement) où je vais me trouver un site propice et où on va bouffer du d+ jusqu’à plus soif  


 
Allez, je vous libère… si vous avez réussi à tenir jusque-là … et vous invite à voir ma vidéo souvenir.
Là aussi j'ai fait dans le long pour une fois (25 minutes) mais quand on aime on ne compte pas 

 

   

> La vidéo de ma course <

 ATTENTION : depuis que j'ajoute de la musique à mes vidéos... elles ne sont parfois plus visibles sur SmartPhones/Tablettes (droits d'auteurs, blocage partiel sur YouTube)... mais elles sont bien visibles sur PC

 Pensez à regarder la vidéo en HD, si YouTube ne bascule pas directement sur la meilleure définition... 

 

 

 

DigitalCamera4

> Lien vers l'Album Photos de la course <

   

Allez, juste pour le fun une petite vidéo 3D du tracé de la course : 
 

 

 

 

Enfin pour ceux que cela interesse, voici la trace GPS (fichier GPX) du parcours de cette CCC (101km) :

 

Trace GPS  CCC 2019  101km